«

»

Oct 26

Purins de plantes : fabrication, utilisation et conservation

Les purins de plantes sont indispensables lorsqu’on veut cultiver son jardin de manière biologique.
Stimulants pour la croissance et la floraison, insecticides et fongicides. Les purins s’emploient aussi bien au jardin d’ornement qu’au jardin potager.
Lorsqu’on étudie le sujet, on peut s’apercevoir qu’il existe une multitude de plantes à utiliser de cette façon, nous offrant des alternatives très variées pour soigner nos plantes.
Les plus connu sont l’ortie et la consoude. Mais la prêle et la fougère, pour ne citer qu’elles, ne sont pas moins vertueuses.
Ainsi on emploiera tel ou tel purin si l’on veut renforcer ou stimuler une plante, ou tel autre si on souhaite bénéficier d’une action insecticide ou fongicide.
Bien évidemment il faut respecter quelques règles pour réaliser un bon purin.
C’est ce que nous allons voir tout de suite…

Comment faire vos purins de plantes?

Pour faire un purin de consoude ou autre, veuillez procéder de la manière suivante:

  1. Hachez finement les végétaux.
  2. Déposez le hachis dans un seau.
  3. Remplissez le avec de l’eau.
  4. Mélangez bien.
  5. Stockez le seau à un endroit mi-ombre du jardin et mélangez chaque jour.
  6. Filtrez la préparation lorsque la fermentation est terminée (plus de bulles à la surface).
  7. Utilisez tout de suite ou stockez dans des bidons fermés.
un ciseau coupant des orties

couper finement les plantes

Température de fermentation du purin

La réussite de ce genre de préparation dépend d’un facteur essentiel, la température.
C’est pour cela qu’il faudra veiller à placer vos préparations en cours de fermentation à un endroit où les conditions sont favorables.
Plus il fait chaud, plus cela accélérera le processus. Mais attention à ne pas l’exposer non plus à une chaleur trop excessive.
La température idéale pour la fermentation se situe entre 20 et 25°c.
L’hiver, on ne fait généralement pas de purin car il fait trop froid à l’extérieur.
Au printemps, il faudra prendre soin de limiter les écarts entre le froid de la nuit et la chaleur de la journée en plaçant votre seau dans un garage ou tout autre local fermé.
L’été aux moments les plus chauds, vous devrez le placer à l’endroit le plus frais du jardin.

bulles à la surface d'un purin d'orties

les bulles en surface signalent une fermentation en cours

Conservation des purins de plantes

conservation des purins de plantes en bouteille plastique

conservez vos purins en bouteilles ou bidons

Les purins se conservent très peu de temps si on ne prend pas garde de les stocker correctement.
Vous pouvez utiliser des contenants hermétiques (bidon, bouteilles…) pour conserver vos purins sur de longues durées.
Pour cela il faut veiller à remplir les contenants à ras bord, bien les fermer et les entreposer dans un endroit très frais (cave, garage à l’ombre, etc…).
Il faut également évacuer de temps à autre le gaz qui pourrait se dégager à l’intérieur du récipient (si le bidon gonfle).
Dans de bonnes conditions de stockage, des purins fabriqués au printemps peuvent se conserver jusqu’au printemps suivant.
Si le purin tourne, il s’en dégagera une odeur très nauséabonde. Dans ce cas pas de gaspillage, diluez le et arrosez votre compost avec.

Comment utiliser un purin?

L’utilisation des purins est sans danger pour la santé. Il n’est donc pas nécessaire de porter d’équipement spécifiques pour soigner vos plantes.
Ce qui n’est pas le cas pour la majeure partie des produits chimiques que l’on trouve dans le commerce…

Arrosage aux purins de plantes

En arrosage, vous devrez diluer votre purin avec de l’eau (voir tableau récapitulatif ci-dessous) et bien mélanger.
Ensuite arrosez au pied de vos plantes.
Vous pouvez également mélangez plusieurs purins pour faire des apport plus équilibrés en NPK.
Diluez les individuellement avant de les mélanger car ils ne sont pas tous à diluer de la même manière.
En général, on fait des arrosages aux purins du printemps au début des grosses chaleurs.
En plein été cela n’est pas nécessaire car il fait trop chaud et à l’automne non plus car les végétaux entre en phase de repos.

Pulvérisation de purins de plantes

En pulvérisation, diluez de la même façon que pour l’arrosage sauf que cette fois il faut le mettre dans un pulvérisateur.
Vous devrez avoir une attention particulière sur le filtrage de vos purins car cela pourrait facilement boucher votre pulvérisateur.

filtrage de purin avec un tissu

le filtrage avec un tissu très fin convient bien

N’hésitez pas à filtrer plusieurs fois pour arriver à  retirer toutes les matières en suspension.
Pour favoriser l’adhérence sur le feuillage , il faut ajouter du savon noir à votre préparation ( environ 1 cuillère à soupe par litre).
Les meilleurs moment pour appliquer des traitements en pulvérisation sont le matin et le soir.
Assurez vous également qu’il ne va pas pleuvoir juste après, cela nuirait à l’efficacité du traitement.
Stoppez toute pulvérisation de purin lorsqu’il fait trop chaud car le feuillage des végétaux n’est plus réceptif.
Attendez la prochaine pluie ou rosée du matin pour recommencer.

En résumé pour réussir vos purins de plantes, il faut:

  • Utiliser de l’eau de pluie
  • Préparer chaque purin séparément avant de les mélanger (si besoin).
  • Avoir une attention particulière sur les températures.
  • Hacher ou couper très finement pour accélérer la fermentation.
  • Utiliser des plantes fraîchement coupées.
  • Remuer une fois par jour.
  • Filtrer au maximum.
  • Préparer de grands volumes (minimum 5 à 10 litres).
  • Utiliser très rapidement après la fin de la fermentation ou stocker en bidon.

Tableau récapitulatif des principales plantes à utiliser en purin

Comptez environ 1 kg de plantes fraîches pour 10 l d’eau

 

Plante Parties de la plantes à utiliser Durée de la fermentation Propriétés Mode d’application Fréquence d’application
Ortieortie à utiliser en purin feuilles et tiges 8 à 10 jours
  • stimulant
  • fertilisant
en pulvérisation dilué à 5% (stimulant) ou dilué à 10% (fertilisant et stimulant). tous les 15 jours
Fougère
fougere pour realiser un purin
feuilles 10 à 12 jours
  • insecticide (pucerons)
  • insectifuge (limaces)
  • fertilisant
  • fongicide (maladies cryptogamiques: oïdium, midiou,etc…)
en pulvérisation dilué à 5% (insecticide) ou dilué à 10% (fongicide).
en arrosage dilué à 10% (fertilisant).
tous les 15 jours en fertilisant.

1 fois par semaine comme fongicide ou insecticide

Prêle
prêle des champs
feuilles et tiges 8 à 15 jours
  • stimulant
  • fongicide (maladies cryptogamiques: oïdium, mildiou,etc…)
en pulvérisation dilué à 5% (stimulant pour jeunes plants) ou dilué à 10% (fongicide).

en arrosage dilué à 20% (contre chlorose du fer).

tous les 10 jours en fongicide et stimulant

1 fois par mois en arrosage comme renforçant

Tanaisie
feuilles et fleurs 6 à 8 jours
  • insectifuge
en pulvérisation dilué à 10% 1 fois par semaine
Lavande
tiges et fleurs 10 à 15 jours
  • insectifuge
en pulvérisation dilué à 10% 1 fois par semaine
Sureau
fleur de sureau
feuilles 6 à 8 jours
  • stimulant
en pulvérisation dilué à 10% tous les 15 jours
Consoude
plant de consoude pour purin
feuilles, tiges et fleurs 8 à 10 jours
  • stimulant
  • fertilisant
en pulvérisation dilué à 5% (stimulant)

en arrosage dilué à 20% (stimulant et fertilisant)

tous les 15 jours
Pissenlit
feuilles, racines et fleurs 10 à 15 jours
  • stimulant
  • fongicide
en pulvérisation dilué à 5% avec un lait d’argile (fongicide)

en arrosage pour les fruitiers dilué à 10% (stimulant)

tous les 10 jours en fongicide

2 ou 3 fois au printemps comme stimulant pour arbres fruitiers

La liste des plantes ci-dessus n’est bien entendu pas exhaustive. J’ai cité celles que l’on utilise le plus fréquemment et aussi celles que l’on trouve le plus facilement.
Certaines plantes sont cultivables au jardin (achat de graines), mais pour d’autres il faudra inspecter les environ de chez vous pour les trouver à l’état sauvage.
Veillez cependant à vous modérer (ne cueillir que ce que l’on va utiliser) lorsque vous faites votre cueillette.
Afin de préserver les ressources mais également de permettre aux autres jardiniers d’en bénéficier.
Surtout dans les zones péri-urbaines où ces plantes deviennent rares…

 

Voilà, maintenant vous disposez de suffisamment d’informations pour faire vous même vos purins de plantes.
Dans un prochain article j’aborderai le sujet des décoctions de plantes pour compléter celui-ci.
Vous pouvez compléter ces informations avec un PDF très complet : Les purins de plante, mode d’emploi.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires.
Vous connaissez d’autres plantes efficaces pour faire un purin? Partagez ça avec nous!!
Merci également de liker et partager si vous avez apprécié cet article.
Bon jardinage à tous!!

 

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Pascale

    J’habite en Indonésie et je n’y trouve aucune des plantes que vous citez. Comment savoir quelle plante je peux utiliser?
    Merci

    1. cédric

      bonjour!
      J’aurai bien aimé pouvoir répondre à votre question mais je n’ai aucunes connaissances sur les plantes exotiques pouvant s’employer en purin. Peut être devriez vous demander à des maraîchers locaux, je suppose que certaines plantes locales doivent s’employer de la sorte. Si vous trouvez des renseignements , n’hesitez pas à nous en faire part. Merci

  2. Lami massengo

    Bonsoir, je voulais bien avoir une composante des quelques arbre ou feuilles que vous citez. Moi en générale je cultive les piments, choux, et la tomate. Do coup j’ai besoin de connaître celle qui contient plus de potasse, et azote.

    1. cédric

      bonjour lami!
      A ma connaissance c’est le purin d’ortie qui contient le plus d’azote et d’oligo-éléments, donc à employer pour la phase végétative des plantes. Ensuite celle qui contient le plus de phosphore et potasse c’est la consoude. Je n’ai malheureusement pas de chiffre à te donner car je n’ai pas trouvé de documentation à ce sujet.
      Si tu comptes fertiliser en utilisant seulement de plantes des purins de plantes, je te conseille de mélanger (diluer chaque préparation avant) purin de consoude et purin d’ortie dans les proportions suivante.
      -croissance: 2/3 de purin d’ortie et 1/3 de purin de consoude
      -floraison: 1/3 de purin d’ortie et 2/3 de purin de consoude
      Application en arrosage tous les 15 jours
      Le mélange des 2 purins donne un engrais naturel plus complet.
      j’espère avoir répondu à tes questions. Si tu trouves d’autres infos, n’hésites pas nous en faire part en commentaire.
      bonne journée

Laisser un commentaire

285 Partages
Enregistrer16
Partagez269
+1
Partagez
Tweetez
%d blogueurs aiment cette page :