«

»

Déc 11

Entretien du concombre : arrosage, palissage et taille

Le concombre est un légume assez facile à cultiver, de croissance très rapide, mais peu robuste. Il s’avère même être très sensible aux excès de chaleur et aux maladies. L’arrosage  doit être abondant et régulier au risque de manger des concombres petits et amers…. Le palissage et la taille du concombre restent facultatifs, mais ils peuvent également offrir des alternatives intéressantes en termes d’espace et de précocité. Voici quelques méthodes pour l’entretien du concombre…


Entretien du concombre : l’arrosage

L’arrosage est une partie essentielle à maîtriser pour ce type de culture. Il est important qu’il soit régulier et suffisant, surtout en plein été.
Si vous utilisez un arrosoir, vous devrez arroser de préférence le soir ou le matin pour éviter que l’eau ne s’évapore.
Préférez les arrosages abondants aux petits arrosages. Observez le feuillage de vos plants pour savoir s’ils ont soifs ou non.
Lorsqu’il ramollissent et baissent la garde (feuilles tombantes), c’est un signal de manque d’eau. Régulez vos apports d’eau à l’aide de ces observations, de façon à ne jamais voir le feuillage dans cet état (photo ci-dessous).
En cas de très fortes chaleurs, il faudra certainement arroser tous les jours, le reste du temps 1 ou 2 gros arrosages par semaine devraient suffire.

concombre qui a besoin d'un arrosage

plant de concombre qui a besoin d’un arrosage urgent

Ensuite, il est pratique de former un cuvette aux pieds de vos plants pour éviter la perte d’eau par ruissellement.
Veillez également à ne pas arroser le feuillage de vos plants de concombre car il sont très sensibles aux attaques de champignons (oïdium, mildiou).
Une autre méthode d’irrigation très pratique, que j’utilise, consiste à poser un goutte à goutte.
Le goutte à goutte permet un apport régulier et constant d’eau, favorisant une croissance et une fructification optimales.

arrosage d'un plant de concombre par goutte à goutte

concombre arrosé par goutte à goutte

En évitant les manques d’eau, on préserve la qualité du feuillage qui sera moins sensible aux maladies.
Et d’autre part on diminue la perte des fleurs fanées (meilleure production).

.

Entretien du concombre : le palissage ou tuteurage

Le palissage,ou tuteurage du concombre, est une étape facultative de l’entretien mais je trouve qu’elle offre quelques avantages.
Cultiver les concombres en hauteur permet, entre autres, d’optimiser son espace de culture en gagnant en surface, et facilite l’arrosage du plant sans mouiller le feuillage.

entretien du concombre: palissage d'un plant sur filet plastique

palissage ou tuteurage d’un plant de concombre

Vous pouvez faire grimper vos plants de concombre sur du grillage ou des filets en mailles plastiques. Celui s’accrochera très facilement à l’aide de ses vrilles et se servira du support comme tuteur.

vrille d'un plant de concombre qui sert à se fixer sur un tuteur

vrille d’un plant de concombre qui sert à se fixer sur un tuteur

Entretien du concombre : la taille

Tailler ou pincer les plants de concombre n’est pas obligatoire mais peut s’averer etre tres utile dans certains cas.
Cela permet d’accélérer la croissance des fruits mais aussi de limiter leur nombre. C’est indispensable pour les régions où la culture du concombre est difficile à cause du manque de soleil (Nord de la Loire).
Pour tailler un plant de concombre, procédez de la manière suivante:

Dès que celui-ci à 3 ou 4 feuilles, coupez la tige principale après la 2 ème feuille. Les branches secondaires vont se développer.
Ensuite, taillez les une nouvelle fois après la 3 ème feuille .
Pour terminer, coupez une feuille au dessus de chaque fruit pour accélérer leur grossissement.

Entretien du concombre : soins contre les maladies

Le concombre est très sensible au maladie cryptogamiques (champignons) comme le mildiou et l’oïdium.
Il est impératif de disposer de moyen pour lutter biologiquement contre ces maladies qui s’attaquent au feuillage mais également aux fruits.
Préférez la prévention à la réaction, car une fois la maladie installée sur le plant, il est plus difficile de lutter et d’en arriver à bout.
Pulvérisez régulièrement des purins de plantes (fougère, pissenlit ou prêle), sur et sous les feuilles, afin de les protéger.
Pour en savoir plus sur leur fabrication, leur utilisation et leur fréquence d’utilisation, vous pouvez consultez mon article sur les purins.

Voilà, chers amis jardiniers, tout ce qu’il faut savoir sur l’entretien du concombre. J’espère que cela vous sera utile ou que cela vous donnera des idées. 
D’ailleurs, n’hésitez pas à partager avec nous vos méthodes d’entretien du concombre.
Si vous avez des questions ou des précisions à apporter, commentez en bas de cette page.
Merci également de liker et partager si vous avez apprécié cet article.
Bon jardinage à tous!!

Laisser un commentaire

10 Partages
Enregistrer9
Partagez1
+1
Partagez
Tweetez
%d blogueurs aiment cette page :