«

»

Jan 11

Culture du romarin: entretien, multiplication et variétés

Le romarin est un arbrisseau vivace adapté aux régions du bassin méditerranéen, au climat chaud et sec. Cependant, il possible de pratiquer la culture du romarin partout en France.
Veillez à lui choisir un coin avec une belle exposition, à lui laisser de la place et à l’implanter dans un sol frais, humifère et bien drainé…

 

 

Nom latin  : Rosmarinus officinalis
Famille  : labiacées
Origine  : bassin méditerranéen
Floraison : février, mars, avril
Couleur des fleurs  : blanc-rosé, rose, bleu-violet
Type de plante : arbrisseau
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 0 à 150 cm
Utilisation : utilisée pour la cuisine, pour les infusions

 

Culture du romarin : le semis

Le semis du romarin s’effectue entre mars et juin, selon le climat.
On sème sous-abris (serre froide, châssis) en pépinière ou en terrine.
Pour réaliser le semis du romarin en terrine, veuillez procéder de la manière suivante :

  1. Posez les graines de romarin en surface espacées d’au moins 5 cm en tous sens.
  2. Recouvrez très légèrement avec du compost bien tamisé.
  3. Tassez à peine.
  4. Maintenez légèrement (à l’aide d’un pulvérisateur) jusqu’à l’apparition des premières feuilles.

La levée des graines peut prendre jusqu’à 28 jours. Pour accélérer la germination des semences, il peut s’avérer utile de procéder à un pré-trempage dans de l’eau pendant quelques heures avant de semer.
Un repiquage en godet (à l’automne) est nécessaire avant la mise en place définitive au jardin.
Il vous faudra patienter jusqu’à printemps suivant pour que votre plant de romarin soit suffisamment robuste et prêt à etre planté en pleine terre ou en pot définitif.

Culture du romarin : planter en pot ou en pleine terre

La plantation ou repiquage du romarin en place (pot ou pleine terre) s’opère environ 1 an après la levée, lorsque le plant est assez robuste.
Afin de mettre le plant dans de bonnes conditions de culture, il faut choisir un endroit très ensoleillé, abrité du froid l’hiver.
Deux possibilités s’offrent à vous, planter le romarin en pot ou en pleine terre.

Planter le romarin en pleine terre

  1. Faites tremper le godet dans une bassine d’eau.
  2. Creusez un trou légèrement plus grand que le pot.
  3. Ajoutez une bonne poignée de compost bien décomposé.
  4. Dépotez le plant et griffez la motte.
  5. Déposez le plant dans le trou.
  6. Tassez fermement et arrosez la base du plant (sans excès).

Planter le romarin en pot

  1. Choisissez un pot de minimum 50 cm de diamètre et d’hauteur.
  2. Déposer des graviers au fond pour assurer un bon drainage.
  3. Complétez avec un mélange de terre du jardin et de terreau (50-50).
  4. Dépotez, griffez la motte et déposez la dans le trou.
  5. Tassez et arrosez modérement.
culture du romarin en pot de terre cuite

culture du romarin en pot

Culture du romarin : la multiplication

Il est possible de multiplier le romarin de plusieurs manières différentes (marcottage, bouturage) permettant ainsi d’obtenir de nouveaux plants à partir d’un pied mère.
Il vous faudra pratiquer l’une de ces méthodes pour régénérer votre plant de romarin car la production à tendance à se fatiguer au bout de quelques années (environ 10 ans).

Marcottage du romarin

Le marcottage du romarin consiste à plaquer un rameau de la base du plant vers le sol, et l’enterrer avec un peu de terre jusqu’à ce qu’elle produise de nouvelles racines. Cette opération peut s’avérer être assez longue.
Ensuite il suffira de séparer la marcotte du pied mère pour le repiquer ailleurs.

Bouturage du romarin

C’est la méthode la plus simple pour bouturer le romarin, l’enracinement est très rapide.
On la pratique plutôt au printemps.

  1. Choisissez une jeune tige (10 à 15 cm) et couper la avec un ustensile propre et bien aiguisé.
  2. Planter la bouture dans un godet contenant un mélange terreau-sable (50/50).
  3. Placez les godets dans un lieu abrité du vent, tempéré et sans soleil direct.
  4. Maintenez le substrat humide jusqu’à l’enracinement des boutures (entre 1 semaine et 15 jours).

Ensuite, il vous faudra planter les jeunes plants en pleine terre ou en pot définitif (à l’automne suivant).
Vous pouvez également réussir vos boutures de romarin facilement en faisant tremper les tiges dans de l’eau.
Voici une méthode, simplissime, très bien expliquée dans cet article du blog “Les jardins d’Arduinna” :
Comment bouturer le romarin très facilement dans l’eau ?

Culture du romarin : l’arrosage

Il n’est pas nécessaire d’arroser le romarin. Il se contente de l’eau apportée par la pluie.
En revanche, il est important d’arroser régulièrement le premier été après le repiquage du plant pour faciliter son enracinement.
Surtout dans les régions aux étés très secs.

Culture du romarin : récolter et sécher 

La récolte du romarin s’effectue en début de floraison, lorsque la plante est la plus riche en principes actifs et de préférence par temps sec.
Pour cela, on utilise un outil propre et bien affûté (faucille,sécateur). On taille une première fois la moitié de la pousse au printemps et une seconde fois les 2/3 au mois de septembre.
Pour les petites quantités, vous pouvez faire sécher votre romarin pendu en petits bouquets.  Pour les récoltes plus importantes, vous pouvez utiliser des claies de séchage, matériel qu’on peut facilement fabriquer soit même…

Il faut comptez entre 3 et 7 jours pour le séchage des feuilles.

Espèces et variétés de romarin

Il existe au moins une quarantaine de variétés de romarin cultivées ou sauvages, en voici quelques unes :

Romarin officinal (Rosmarinus officinalis)

 

Description :  Arbuste ligneux et vivace. Feuilles en forme d’aiguilles de sapin persistantes. Fleurs bleues
Aromatique à l’arôme puissant, le romarin fait partie des plantes les plus utilisées pour parfumer les grillades et les marinades.

 

 

 

Romarin rose (Rosmarinus officinalis Majorca pink)

 

Description :  Le romarin rose est un arbuste persistant à port dressé et légèrement étalé. Ses branches courbées sont garnies de petites feuilles en aiguilles d’un joli vert grisâtre. Fleurs roses /violet.
Feuillage très aromatique et très décoratif en floraison.
Parfait pour agrémenter bordures, massifs ou pots.

 

 

Romarin mentholé (Rosmarinus x mendizabalii)

 

Description : Feuillage gris vert, duveteux, très aromatique. Plante à port dressé mais compacte. Floraison bleu moucheté.
Exhale un parfum légèrement mentholé..

 

 

 

Romarin barbecue (Rosmarinus officinalis Barbecue)

 

Description : Variété de romarin aux tiges plus érigées que l’espèce commune. On utilise ses branches pour fabriquer des pics à brochette.

 

 

 

 

Romarin Sardaigne (Rosmarinus officinalis Sardaigne)

 

Description : Romarin à port dressé . Fleurs bleues violacées. Cette variété est bien parfumée et s’utilise comme les autres romarins en cuisine.

 

 

 

 

Romarin Lavande (Rosmarinus lavandulaceus)

 

Description : Arbrisseau au port étalé. Feuillage vert intense, très aromatique.
Floraison bleue violacée. 
Parfum aux notes de lavande.

 

 

 

Romarin Corse rampant (Rosmarinus officinalis Corsican Prostratus)

 

Description : Romarin à port rampant, très intéressant à utiliser en couvre sol. Il retombe en cascade. Belles fleurs d’un bleu lumineux..

 

 

 

 

Vous pratiquez la culture romarin et souhaitez partager votre expérience avec nous?
N’hésitez pas à laissez des commentaires au bas de cette page!
Merci également de liker et partager si vous avez apprécié cet article.
Bon jardinage à tous!

 

Laisser un commentaire

60 Partages
Enregistrer3
Partagez57
+1
Partagez
Tweetez
%d blogueurs aiment cette page :